A la UneACTUALITESJUSTICESOCIETE

Attaque meurtrière au Soudan : Plus de 100 victimes dans un village de la province de Gezira

Au moins 100 personnes ont perdu la vie et de nombreuses autres ont été blessées lors d’une attaque brutale menée par les forces paramilitaires au Soudan. Les attaques, perpétrées par les Forces de soutien rapide (RSF), ont ciblé le village de Wad al-Noura dans la province de Gezira, entraînant des pertes tragiques parmi les résidents, y compris des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Les autorités locales, dont Mini Arko Minawi, gouverneur de la province du Darfour, ont confirmé que l’attaque avait eu lieu mercredi dernier. Les RSF, qui ont été en conflit avec l’armée soudanaise depuis un certain temps, ont utilisé des tactiques brutales, y compris l’artillerie lourde, pour assiéger et attaquer le village.

Les habitants et les groupes locaux ont dénoncé les actes de violence, accusant les paramilitaires d’avoir non seulement causé des pertes humaines, mais aussi d’avoir pillé et déplacé de force les résidents. Le Comité de résistance de Madani, qui avait déjà été la cible des forces de sécurité soudanaises, a rapporté que les attaques avaient commencé tôt le matin, laissant le village dévasté.

Le gouvernement de transition soudanais a rapidement condamné les attaques, appelant la communauté internationale à prendre des mesures contre les responsables. Dans un communiqué officiel, le bureau des médias du Conseil de souveraineté transitoire a qualifié les actions des RSF de « criminelles » et a demandé des comptes pour ces actes.

En réponse aux accusations, les RSF ont prétendu que l’armée soudanaise avait l’intention d’attaquer leurs troupes dans la région. Le groupe paramilitaire a affirmé avoir pris des mesures défensives en attaquant les camps environnants et en se préparant à affronter l’armée soudanaise.

La violence persistante entre les RSF et l’armée soudanaise a plongé le pays dans le chaos, avec des conséquences dévastatrices pour la population. Les affrontements se sont propagés à travers plusieurs villes, aggravant une crise humanitaire déjà critique. Au fil des années, des milliers de vies ont été perdues, des milliers de personnes blessées et des centaines de milliers déplacées, laissant le Soudan au bord de la famine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page